Terrorisme : la mort n’a pas de couleur

La mort n’a pas de couleur ,  halte à la compassion à géométrie variable.

L’humanité partirait-elle en vrille ? 

Où est passée cette compassion exemplaire  qui caractérisait l’être humain,  j’allais dire l’Africain ?

Nous vivons une  époque particulière révoltante avec son lot de tragédies. De Bamako à Bagdad en passant par Bruxelles, de Bassam à Paris, Nice en passant par Ouagadougou ou Kanou (Nigéria), il ne se passe pas un jour sans que les médias ne nous informent d’une attaque meurtrière. 

Tout ce qui constituait l’essence même de l’humanité s’est effrité.

S’il y a de quoi à avoir peur de cette propension du terrorisme avec son corollaire d’assassinats atroces, il est plus inquiétant de voir l’indifférence de certaines personnes, leur réjouissance face à ces actes ignobles.

De plus en plus, nous assistons à l’avènement d’une compassion à géométrie variable selon que l’on se trouve en Occident ou en Afrique.

Les attentats de Nice du 14 juillet dernier ont, hélas, une fois de plus été l’occasion pour certaines personnes d’exprimer non pas leur compassion envers les personnes disparues,  mais leur réjouissance de voir cette tragédie arriver à la France.

 

Un attentat en France fait plus de 80 morts. Sur les réseaux sociaux, certains exultent.

Image d'illustration prise sur Google
Image d’illustration prise sur Google

 

« La France a ce qu’elle mérite »

 « C’est bien fait pour la France »

« La France paie sa dette… « 

 

Pourquoi tant de haines,  de contradictions et d’ambiguïtés de notre part ?

 

On me dira que lorsque l’attentat se déroule en Afrique, la France ne s’y intéresse pas, la tour Eiffel ne prend pas les couleurs nationales du pays touché… (blablabla )

 

Mais alors est-ce que nous mêmes Africains nous nous intéressons comme il se doit à nos malheurs ?

 

Ne me ramenez surtout pas non plus la colonisation ou aux enjeux géostratégiques.

 

On parle ici de tragédie et toutes les vies se valent. Noirs ou blancs,  Français ou Maliens, Ivoiriens , Togolais,  Camerounais, nous sommes tous des humains.

 

D’ailleurs, n’est-ce pas encore ces médias occidentaux qui nous relaient les informations sur notre propre continent quand il y a une tragédie ?

 

À qui la faute si nous sommes incapables d’exprimer notre compassion,  d’informer sur nos malheurs…

 

Ne soyons pas  Paris,

Ne soyons pas  Orlando,

Ne soyons pas  Turquie,

Ne soyons pas Bagdad,

Ne soyons pas Tunis,

Ne soyons pas Bamako,

Ne soyons pas Ouaga,

Ne soyons pas Grand Bassam,

Ne soyons pas Beny

NE SOYONS PAS NICE…

 

Soyons justes des humains !

Paix à l’âme des disparus de #Nice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *